Seulement 50,9% des utilisateurs de logiciels antivirus les payent

Seulement 50,9% des utilisateurs de logiciels antivirus les payent

antivirus

Une quatrième enquête sur les antivirus a été réalisée par AV-Comparatives qui a révélé des données intéressantes sur le marché de la protection des données informatiques. Après avoir effectué plus de 5845 interviews, on a pu constater que 51 % des utilisateurs ont un antivirus payant alors que 47% optent pour une protection gratuite. Les 2% restants sont les personnes n’utilisant pas d’option de sécurité.

Certains résultats plus détaillés indiquent que l’Europe a le plus haut pourcentage d’utilisateurs de services payants (45 %) alors qu’aux États-Unis 39 % optent pour des solutions gratuites. Les programmes de protection les plus utilisés dans le monde entier sont : Avast, Kaspersky Lab, ESET, Bitdefender, Avira, Qihoo 360, Microsoft, Symantec, AVG, Tencent QQ, Panda et F-Secure. Les différences avec l’Europe apparaissent seulement à partir de la quatrième position terminant avec AVIRA, Symantec, Microsof, Panda, Emsisoft, F -Secure, AVG et McAfee.

antivirus

D’autres résultats intéressants obtenus grâce à cette enquête nous indique que 25,8 % des utilisateurs de mobiles n’utilisent aucune protection. Les produits les plus utilisés au niveau mondial dans ce domaine est : Avast, Qihoo, ESET, Bitdefender, Kaspersky Lab, AVG, Tencent, Dr.Web, Avira et Symantec. Cette liste est identique en Europe avec une légère variation : Qihoo et Tencent ne sont pas présents dans cette liste alors que TrustGo et Lookout en font partie.

Les aspects les plus importants lors du choix d’un produit pour protéger ses appareils révèlent selon l’enquête sont : la faible utilisation de ressources, vitesse de détection et capacité à supprimer les logiciels malveillants. Le niveau de popularité de la marque ne semble pas être un facteur pertinent lorsqu’il s’agit de décider l’antivirus que l’on veut utiliser.

CM Security, l’un des meilleurs antivirus pour Android

CM Security, l’un des meilleurs antivirus pour Android

Une partie importante des utilisateurs d’Android sont constamment à la recherche d’applications qui protégeront leurs appareils contre les applications et/ou logiciels malveillants. Les menaces pour les appareils Android ne sont pas très importantes si on est prudent lors du téléchargement d’applications, mais il y a des personnes qui ont besoin d’acquérir un système de protection pour leur smartphone ou tablette.

CM Security

Pour ces personnes, on peut recommander CM Security, une application gratuite qui offre une protection complète de ses appareils Android. Ce programme convient aux personnes utilisant des téléphones milieu de gamme qui n’ont pas un processeur puissant, pour fonctionner de façon optimale sans consommer d’importantes ressources dans le système de l’appareil et en plus c’est un programme très léger.

Cet antivirus protège contre diverses menaces que l’on peut rencontrer sur internet ou dans les magasins d’applications non officielles. Dans ces deux endroits abondent les virus, logiciels malveillants, chevaux de Troie, vulnérabilités, annonces de pages Web non fiables, espions, etc. CM Security est prêt à faire face aux difficultés que le terminal pourra être amené à rencontrer en naviguant sur internet.

CM Security

Si on est un défenseur des applications de sécurité dans ses appareils ou on a de l’espace et des ressources disponibles, cet antivirus sera sûrement très utile et évitera quelques mésaventures. Surtout dans le cas où on fréquente les boutiques non officielles des applications Android en dehors du Google Play.

CM sécurité est l’une des meilleures options pour son efficacité et sa légèreté.

Un malware exploite Android à partir de WhatsApp et Telegram

Un malware exploite Android à partir de WhatsApp et Telegram

Il y a quelques mois, une rumeur laisser entendre qu’une application Android était capable d’abonner ses utilisateurs à un service de SMS Premium à leur insu. Cette application s’appelait Lampe De Poche LED et était disponible dans le magasin Google Play. Dans cet article on va voir comment cette application a pu faire cela à travers les réseaux sociaux comme WhatsApp, Telegram et ChatOn.

WhatsApp et Telegram

Pour pouvoir abonner un utilisateur au service SMS avec un surcoût, l’application obtenait le numéro de téléphone d’une autre application que le client avait installé en toute sécurité comme par exemple WhatsApp. Tout cela se passait sans que l’utilisateur ait la moindre idée ou opportunité de s’en apercevoir pour l’arrêter.

Il y a peut on a appris qu’une autre application avec un mode opératoire identique et les mêmes intentions. Il s’agit d’une application appelée Caméra Vision Nocturne qui se trouve sur la plateforme de Google et on peut observer les mêmes commentaires sur l’application avec des avertissements et plaintes des clients.

WhatsApp et Telegram

Ce malware a pris en compte la rivalité entre WhatsApp et Telegram et a programmé son système pour détecter le numéro de téléphone de la personne qui la télécharge si on a cette application installée. Il est également configuré pour détecter les données de l’utilisateur au cas où on utilise l’alternative de Samsung avec ChatOn.

Le détail le plus préoccupant de cette situation est que ces applications sont disponibles sur le Google Play Store, qui nous garantit généralement une sécurité plus que satisfaisante contre ce type de menaces. Mais évidemment, les contrôles effectués sur les applications n’ont rien révélé.

Avast a obtenu un financement pour devenir l’antivirus numéro 1

Avast a obtenu un financement pour devenir l’antivirus numéro un

Avast

Avast est sans aucun doute l’une des entreprises liées à la sécurité informatique la plus populaire de nos jours. Elle compte plus de 200 millions d’utilisateurs et aujourd’hui occupe la deuxième place sur le marché des antivirus au niveau mondial.

Après un long et difficile chemin sur un marché dominé par de grands noms comme Microsoft ou McAfee d’Intel, la société a réussi à injecter des fonds en pariant sur l’obtention de la première place des antivirus les plus utilisés.

Il n’y a aucune information détaillée concernant le chiffre que l’entreprise de capital à risque CVC injectera dans Avast, mais on sait qu’après cette important investissement la valeur d’Avast (la société qui a développé l’antivirus du même nom) est d’environ 1 milliard de dollars.

Grâce à cet investissement l’entreprise pourra se consacrer entièrement à son portefeuille de produits avec l’objectif d’étendre son INFLUENCE sur le marché américain.

avast

Le PDG d’Avast a tenu à signaler que son antivirus est le leader dans la protection d’ordinateurs personnels, mais ils n’occupent toujours pas la première place dans tous les marchés liés à la sécurité informatique. Il assure également que les nouvelles ressources financières de la part de CVC permettront de dominer le marché des États-Unis et d’Asie.

Il est certain que les employés d’Avast sont très intéressés par ce grand investissement, qui offre une occasion exceptionnelle d’augmenter sa croissance et obtenir la première place du marché de la sécurité.

La menace de malwares s’étend à 206 pays

La menace de malwares s’étend à 206 pays

Selon un rapport de FireEye, une entreprise spécialisée dans la sécurité, il y a des serveurs qui communiquent à travers des logiciels malveillants situé dans plus de 206 pays à travers le monde. La plateforme de sécurité FireEye a détecté plus de 40 000 cyber-attaques affectant plus de 22 millions de serveurs Camp;C (commande et contrôle).

descarga (23)

Chaque jour les défenses traditionnelles comme les pare-feux, IPS, Gateways et antivirus sont surpassés par ces cyber-attaques et les calculs fournis par le rapport ci-dessus nous informe que de cette manière une entreprise est attaquée toutes les 1,5 secondes, le double des statistiques de 2012. Le rapport de l’an dernier soutient également que 184 pays ont été attaqués alors qu’ils étaient 206 en 2013. Cela est principalement dû à l’utilisation accrue des différents types de malware à travers le monde.

Certains des pays choisis par les serveurs C&C ont été les États-Unis, Israël, Corée du Sud, Allemagne, Pays-Bas, Chine, Royaume-Uni et Russie. Le podium des pays les plus attaqués a été concrètement les États-Unis, Corée du Sud, Canada, Japon, Royaume-Uni, Allemagne, Suisse, Taiwan, Arabie saoudite et Israël.

Le rapport indique également que durant le premier semestre de 2013 Java a été le principal programme affecté par ces attaques. Cependant, dans le deuxième semestre les attaques les plus fréquentes ont été dirigées contre Internet Explorer, le navigateur de Microsoft.

illustration-virus-informatique-1604317-616x380

La plupart des secteurs attaqués sont les gouvernements, service/conseil, services financiers, technologique, éducation, télécommunications, aérospatiale et défense, administration locale, produits chimiques et énergie.

Les outils d’attaque sont en constante croissance ce qui oblige les développeurs à créer de meilleurs outils de protection.

Google Play va introduire de nouvelles mesures contre les logiciels malveillants

Google Play va introduire de nouvelles mesures contre les logiciels malveillants

mesures contre les logiciels malveillantsIl est reconnu que le malware est devenu un fléau pour les applications Android et dernièrement des millions applications infectées ont entravé le bon fonctionnement d’un nombre incalculable d’appareils.

Auparavant, il y avait Android Jelly Bean 4.2 qui se consacrait à l’inspection volontaire des applications. Google Play Store envoyé avec notre consentement le code de l’application à Google avant de l’installer afin que ses serveurs vérifient si elle contenait des malwares, tout cela avant de l’installer et c’est une caractéristique que tous les appareils Android ont maintenant.

Maintenant, la prochaine mise à jour de Google Play Services vérifiera les applications en permanence. Le code sera envoyé tout le temps, et pas seulement lors de l’installation de l’application.

mesures contre les logiciels malveillantsCertaines applications passaient au travers des filtres de Google et téléchargeaient les logiciels malveillants une fois installés sur les terminaux. Cette vérification en continu rendra obsolète cette technique d’intrusion, au moins pour le moment.

Comme cela s’est produit avec la plupart des mises à jour, des détracteurs se sont fait entendre. En effet, certains pensent que cette nouvelle mesure fera consommer trop d’énergie aux terminaux, épuisant la batterie bien trop rapidement. Ils soutiennent que la vérification constante implique l’utilisation supplémentaire de ressources du système. Ici, il faut mettre en évidence deux points principaux. La nouvelle mesure du Google Play Store fonctionnera en arrière-plan et de l’autre côté elle est volontaire.

Même si on conseille d’actualiser le service et d’avoir cette nouvelle mesure installée pour éviter des futures problèmes à cause de l’augmentation de logiciels malveillants sur les appareils Android .

Sécurité sur Facebook : une erreur permet de voir les amis cachés des usagers

Sécurité sur Facebook : une erreur permet de voir les amis cachés des usagers

Depuis toujours, le service de privacité de Facebook permet à ses usagers de choisir qui a la possibilité de voir la liste de ses amis ou non. Une employée de la compagnie de sécurité Quotium a récemment révélé que cette protection peut être détournée.

Sécurité sur Facebook : une erreur permet de voir les amis cachés des usagers

Créer un faux compte et envoyer une demande d’amitié à la personne que vous souhaitez surveiller suffit amplement. Même si l’usager refuse la demande d’amitié, Facebook suggérera au faux usager d’ajouter à sa liste les amis de la liste d’amis de la personne qu’il souhaite surveiller. Même si l’usager ne le souhaite pas, ses amis pourront être vus par le faux usager, dans la section Amis. Si l’usager espion entre dans « Retrouver des amis » dans la partie gauche de la page, il pourra directement voir la majorité des amis de l’usager.

Facebook a reconnu que ce truc peut fonctionner. La compagnie pense que c’est une manière de suggérer des amis aux usagers qui fréquentent le réseau social depuis peu. Ce qui signifie que Facebook est conscient qu’une partie des amis d’un usager est montrée à un tiers, même si cet usager a indiqué ne pas souhaiter partager cette information. Même si ce ne sont pas tous les amis de l’usager qui apparaissent, c’est tout de même le cas d’une une partie au moins, comme l’a annoncé Quotium. Ceci a été testé, la majorité des amis de l’usager sont visibles si l’on utilise ce système.

Une autre plate-forme de téléchargements s’arrête : Hotfile

Une autre plate-forme de téléchargements s’arrête : Hotfile

MPAA a poursuivi à plusieurs reprises le site Hotfile.

Portal-Hotfile

Le site promouvait l’utilisation de divers outils qui facilitaient le vol de contenus cinématographiques, théâtrals et même télévisuelles. De plus le site gagnait de l’argent grâce à cela ce qui est interdit.

Le site a fait face à des accusations de piratage pour au moins 3000 titres ce qui aurait pu les amener à payer une amende de 500 millions de dollars aux différents studios.

Les responsables du site ont conclu un accord leur permettant de ne payer que 40 millions de dollars à MPAA et être exempt de toute poursuite.

Aujourd’hui, le site peut rester ouvert mais toujours en remplissant certaines conditions qui ne peuvent être brisées.

Ce nouveau cas nous rappelle ce qui est arrivé il ya quelques années avec un autre site de téléchargement qui se dédiait à partager du contenu protégé par les droits d’auteur.

Android Device Manager, trouver son téléphone perdu et le géolocaliser

Android Device Manager, trouver son téléphone perdu et le géolocaliser

Android Device Manager est l’un des meilleurs services, mais aussi le plus simple que l’on puisse trouver. En réalité il y a très peu de choses à dire sur ce service mais il était pratiquement impossible de ne pas lui consacrer un article.

unnamed (1)

Cette application est brillante et très utile parce qu’elle permet de localiser son téléphone au cas où quelqu’un le vol, on peut ainsi connaître son emplacement exact sans problème. De plus, on peut supprimer toutes les données que l’on a dans l’appareil si on sait qu’on ne le récupérera pas.

Pour pouvoir l’utiliser, il n’est pas nécessaire d’avoir une application sur le téléphone ou la tablette puisque tout est fait à partir de son compte google à travers lequel on peut accéder au téléphone.

descarga (14)

Lorsque le téléphone est localisé par le programme, on peut le faire sonner pendant au moins 5 minutes et même l’allumer à distance. Cela est nécessaire pour supprimer la mémoire interne mais ce service doit être activé avant le vol du téléphone pour permettre son effacement à distance.

LastPass se souviendra de vos mots de passe

LastPass se souviendra de vos mots de passe

lpspill

L’un des problèmes les plus fréquemment rencontrés lors de l’utilisation d’applications et services web est l‘accumulation d’identifiants et mots de passe à entrer pour pouvoir s’y connecter. Si on est une personne prudente, nous avons plusieurs mots de passe différents mais si on est inscrit sur de nombreux sites cela peu devenir un enfer. LastPass va faciliter cette tâche en se rappelant des mots de passe et en stockant toutes ces données personnelles de manière sûre.

L’installation de LastPass s’effectue au travers de l’extension du navigateur, il est disponible pour tous les navigateurs. Sa fonction principale est de fournir un service pour mémoriser et se rappeler les mots de passe, comme par exemple les comptes bancaires et autres données privées. Il le réalise de manière habile, si par exemple on entre son nom d’utilisateur et mot de passe Facebook, il nous demandera automatiquement si on souhaite que LastPass le mémorise pour que la prochaine fois que l’on accède à ce service on n’ait pas à l’entrer, de cette façon on obtiendra une unification de tous ses mots de passe en un qui va servir de « Passe-partout ».

Bien que l’idée est que LastPass soit utilisé en arrière-plan et s’intègre dans la navigation, si on accède à son menu de configuration on pourra modifier tout paramètre lié à ses informations d’identification et ainsi créer différents profils d’utilisateurs et entrer des données manuellement pour accéder au site que l’on veut au lieu d’avoir à attendre pour y entrer et que le navigateur nous le demande.